Les 10 et 11 mai derniers, Kultur | lx – Arts Council Luxembourg a accueilli une délégation de 20 professionnel.le.s venue.es de Belgique, d’Allemagne, de France, des Pays-Bas, du Togo, d’Italie et du Royaume-Uni à venir découvrir la sélection luxembourgeoise présentée par Like A Jazz Machine, un festival international de jazz organisé par le Centre culturel régional opderschmelz.

Dans le cadre de ce Focus Jazz, Kultur | lx a proposé plusieurs moments de réseautage, dont une séance de speedmeetings qui a permis à la scène locale de rencontrer la délégation internationale invitée à l’événement. Ces moments privilégiés contribuent fortement à la visibilité du jazz luxembourgeois au niveau international.

La délégation internationale a également eu l’occasion de découvrir les musicien.ne.s luxembourgeois.es qui étaient présenté.e.s par Like A Jazz Machine. Claire Parsons a pu ainsi montrer le résultat de sa résidence à opderschmelz avec Eran Har Even et Ziv Ravitz, de même que Daniel Migliosi avec son projet On the Edge. Le 11 mai, Like A Jazz Machine s’est délocalisé le temps d’un après-midi à la Brasserie KANTIN pour proposer plusieurs showcases : le jazz onyrique de Jambal, la musique fantasque et dynamique de LINQ, et l’aventure sonore singulière de Maxime Bender avec le producteur Napoleon Gold. En début de soirée, Greg Lamy, Jeff Herr, Pascal Schumacher et Marc Demuth se sont réunis sur scène pour proposer une sélection de ballades. Enfin, Michel Meis a fait danser le public de la KANTIN avec son projet KOLIBRI, porté aussi par Jérôme Klein, Pol Belardi et Maxime Bender.

Vos réglages cookies empêchent le chargement de ce contenu. Pour avoir accès, veuillez
" frameborder="0" allowfullscreen data-requires-vendor-consent="Youtube">

Organisés par l’ensemble des départements de Kultur | lx, les Focus sont des dispositifs qui facilitent la connexion entre professionnel.le.s luxembourgeois.es et internationaux. Ils sont aussi des facteurs de promotion essentiels et sont des catalyseurs pour la diffusion des artistes en-dehors des frontières luxembourgeoises. Kultur | lx souhaiterait ainsi remercier son partenaire opderschmelz pour le succès de cette opération, ainsi que les artistes et acteur.trice.s de la scène luxembourgeoise qui ont pris part à l’événement.

Pour la troisième année consécutive, Kultur | lx – Arts Council Luxembourg a coordonné la présence du Luxembourg au salon jazzahead!, considéré comme la plus grande réunion professionnelle du secteur du jazz.

Le stand « Jazz from Luxembourg », portant le slogan « Luxemboogie », a réuni une délégation de 16 personnes composée d’artistes, programmateur.rice.s et managers qui occupent une place prépondérante sur la scène luxembourgeoise. Ces trois jours de rencontre ont permis aux membres de la délégation de développer leur réseau international et présenter leurs projets aux professionnel.le.s internationaux.ales présent.e.s au salon, notamment lors de la réception « Jazz from Luxembourg » organisée le 12 avril.

Les rencontres professionnelles telles que jazzahead! sont des moments-clés et offrent une visibilité importante pour la scène du jazz luxembourgeois. Ce sont également des occasions pour encourager le repérage des artistes luxembourgeois et renforcer le réseau de Kultur | lx, des artistes, et des professionnel.le.s de l’industrie au niveau international.

Engagé à soutenir les artistes émergents dans le développement de leur carrière, Kultur | lx a soutenu les déplacements de Veda Bartringer et Joël Metz, respectivement lauréat.e.s des programmes de développement artistique PropulsionWOMEN et PropulsionBANDS.

Retrouvez la brochure « Jazz from Luxembourg 2024 » ici :

Retrouvez la playlist « Jazz from Luxembourg » 2024 ici :

Vos réglages cookies empêchent le chargement de ce contenu. Pour avoir accès, veuillez
" frameborder="0" allowfullscreen data-requires-vendor-consent="spotify">

Depuis plusieurs années, Kultur | lx – Arts Council Luxembourg et le festival Like A Jazz Machine collaborent pour la mise en valeur de la scène jazz luxembourgeoise. Les 10 et 11 mai prochains, Kultur | lx invitera une délégation de professionnel.le.s venu.e.s de l’étranger à découvrir les propositions luxembourgeoises du festival.

Like A Jazz Machine présentera deux (pas si) nouveaux venus, Jambal et LINQ, qui apportent un vent de nouvelles inspirations musicales sur la scène locale, ainsi que la collaboration du saxophoniste Maxime Bender avec le producteur Napoleon Gold. Like A Jazz Machine présentera aussi le résultat de trois résidences, composantes fortes du festival : la collaboration de la vocaliste Claire Parsons avec le batteur Ziv Ravitz et le guitariste Eran Har Even, le nouveau projet On the Edge du trompettiste Daniel Migliosi avec son quintet de choc, et la réunion de Pascal Schumacher, Greg Lamy, Marc Demuth et Jeff Herr, quatre noms bien connus de la scène luxembourgeoise. Pour finir en beauté, Michel Meis et son projet Kolibri feront danser le public jusqu’au bout de la nuit !

Comme dans chaque Focus organisé par Kultur | lx, la délégation invitée pourra donc (re)découvrir ces artistes et participer à des activités de réseautage pour venir à la rencontre des professionnel.le.s, programmateur.trice.s et artistes de jazz du Luxembourg. Entre autres, Kultur | lx organisera une séance de speedmeeting le 11 mai 2024 pour permettre aux délégations luxembourgeoise et internationale de dialoguer et d’échanger sur des possibilités futures de diffusion et de collaboration.

Découvrez le programme complet du festival ici.

Dans le cadre de ses missions de promotion et de diffusion des artistes luxembourgeois.e.s, Kultur | lx – Arts Council Luxembourg assurera pour la troisième année consécutive une présence au salon professionnel jazzahead! à Brême, Allemagne.

Du 11 au 13 avril, une délégation composée de musicien.ne,s, de manager.euse.s, et de programmateur.rice.s représentant la scène jazz du Luxembourg sera réuni sur le stand « Jazz From Luxembourg » (6B50) qui sera un point de rendez-vous incontournable pour l’ensemble des acteurs de la scène jazz luxembourgeoise. Ils auront ainsi l’opportunité de nouer des contacts, échanger des idées, dialoguer avec des professionnel.le.s internationaux.ales et présenter leurs projets en cours et à venir.

En 2023, jazzahead! a rassemblé 3000 participants venant de 60 pays différents. Plateforme centrale du secteur du jazz ayant lieu à Brême chaque année, c’est un événement qui donne lieu au networking formel et informel, à des showcases, et des conférences.

Une brochure a également été éditée afin de présenter l’ensemble des acteurs luxembourgeois.

Rendez-vous au stand 6B50 lors de la foire et à l’occasion d’une réception de networking le vendredi 12 avril à 16h00 !

Taller de Musics et Kultur | lx – Arts Council Luxembourg se sont associés pour créer un programme de résidence jazz réunissant des artistes du Luxembourg et de Barcelone, dans une perspective d’encourager les collaborations artistiques, et la transmission entre artistes expérimentés et émergents.

C’est ainsi qu’Irene Reig, Marc Demuth, Arthur Clees et Andreu Giró Espasa se sont réunis et ont travaillé pendant quatre jours à la Fabra i Coats, à Barcelone. Le set qu’ils ont développé ensemble comprend des compositions de chacun.e des musicien.ne.s participant.e.s et a été présenté lors de deux concerts, l’un au club Jamboree de Barcelone (21.11.23) et le second à neimënster au Luxembourg(26.11.23).

Vos réglages cookies empêchent le chargement de ce contenu. Pour avoir accès, veuillez
" frameborder="0" allowfullscreen data-requires-vendor-consent="Youtube">

Pour Marc Demuth, ce type de projet de résidence, qui encourage les rencontres artistiques, est primordial. Ce sont des moteurs de connexion décisifs entre artistes d’horizons et de scènes différentes. « Cela ne devrait jamais être pris pour acquis », explique-t-il. « C’est souvent dans le contexte des études que l’on établit des contacts avec des musicien.ne.s d’autres pays, mais il me semble que cela est beaucoup plus difficile une fois que les études sont terminées ».
Il ajoute que les interactions avec ses pairs de Barcelone lui ont également permis de comprendre les dynamiques qui y animent la scène jazz.

De son côté, Arthur Clees explique que le contact musical établi entre tous les musicien.ne.s du programme lui a beaucoup appris et a largement inspiré sa créativité.

Kultur | lx s’engage pleinement dans la création de programmes de résidences ponctuels, notamment dans le domaine du jazz. Ces temps de travail permettent aux artistes de territoires différents de se rencontrer, d’échanger sur leurs pratiques artistiques et d’ouvrir leurs horizons à l’international.

Sandrine Cantoreggi & Sheila Arnold | Mel Bonis: Entre Soir et Matin 
Date de sortie : 1er décembre 2023 | C-Avi Music

Une découverte tardive de l’une des compositrices françaises les plus importantes. Mélanie Hélène Bonis, aussi connue sous le pseudonyme de Mel Bonis (21 janvier 1858- 18 Mars 1937), était une compositrice romantique à la fin du XIXe siècle et pendant la première moitié du XXe siècle.

Son œuvre comprend plus de 300 pièces : de la musique pour piano, de la musique de chambre à géométrie variable, des pièces pour orgue, une messe, et des œuvres pour orchestre. Ses professeurs au Conservatoire de Paris étaient César Franck, Ernest Guiraud et Auguste Bazille. À la surprise de ses contemporains, Mel Bonis s’est frayé un chemin dans la société parisienne et était très bien considérée par ses comparses masculins tels que Camille Saint-Saens, son camarade d’études Claude Debussy, entre autres.

Sheila Arnold et Sandrine Cantoreggi ont eu l’idée de cet album et ont découvert non seulement une pièce – Soir – qui n’a jamais été enregistrée ou jouée avant, mais elles ont aussi choisi de travailler sur des instruments d’époque, notamment un pianoforte Blüthner datant de 1871. Deux Trios (l’un avec violoncelle, l’autre avec flûte) agrémentent le programme qui présente aussi des pièces courtes pour piano et violon, et mettent en lumière la Sonate pour violon, Op. 112.

Vos réglages cookies empêchent le chargement de ce contenu. Pour avoir accès, veuillez
" frameborder="0" allowfullscreen data-requires-vendor-consent="Youtube">


Sascha Ley, Laurent Payfert, Murat Öztürk, Jean-Pascal Boffo| AXIS MUNDI
Date de sortie : 19 janvier 2024

Quatre années après la sortie de leur dernier album, Sascha Ley et Laurent Payfert se détachent de la formule duo pour une expérience de compositions instantanées avec leurs amis et collègues de longue date, Jean Pascal Boffo et Murat Öztürk, qu’ils avaient déjà invités comme special guests sur l’album It’s Alright To be Everywhere (JHM 2019). Après le choc et les répercussions subis par la grande pandémie, l’envie de se dédier à l’improvisation lors de cet enregistrement de février 2023 a été très forte.

Avec un esprit intuitif, les quatre artistes virtuoses, provenant de différents domaines jouent avec un degré élevé de liberté à inventer des sons et des mélodies qui reflètent aussi bien leur individualité que l’universalité de l’être dans le présent. Leur communication est un dialogue entre eux-mêmes et le public, des histoires qui se racontent et se partagent, leur musique, un mélange expérimental de leurs sources d’inspiration qui s’étendent du jazz, rock progressif, chanson, classique et contemporain, des arts de la scène et de la poésie.

Cette année encore, les artistes du Luxembourg ont été remarqués par la presse internationale. Découvrez ici un condensé des meilleures citations dont les artistes de jazz et de musique classique ont fait l’objet.

Tele-Port, Please Disperse

« Ce quartet envoie des vibrations puissantes, énergiques, colorées, denses qui explosent comme des supernovæ dans le cœur et le corps de l’auditeur. Même dans une ballade comme Cloud- jumper, le son est costaud, fusant comme une Apollo qui décolle. C’est que le quartet est formé de musiciens qui envoient. » – Le Soir,  Jean-Claude Vantroyen, FR

 

Michel Meis, Lollipop Moment

« Explosif, nerveux et provocateur, l’album présente des compositions intégrées dans des improvisations libres, étendues et intrépides. Aussi élaboré que spontané, le 4tet de Michel Meis abolit les frontières entre les genres en créant quelque chose de vraiment avant-gardiste qui refuse d’être catalogué. » – Jazz Trotter, France Musique, FR

 

Arthur Possing, ID:entity

« …neuf miniatures courtes, fines, brillantes et charmantes pour le présent, aucune ne dépassant cinq minutes, saisissables, techniquement exigeantes, et pourtant pleines d’une beauté naturelle… » – Jazzthing, DE

 

Jambal, The Great Wave, Enterprises of great pith and moment

« Le morceau est un délicieux aperçu de l’univers sonore superposé et complémentaire créé par les riffs de guitare, les touches mélancoliques, les crescendos de trompette et les motifs de batterie complexes que l’album nous donnera à entendre. Avec un cœur émotif et expressif qui brille sur chaque morceau, l’album est destiné à être un exemple de constance, de brillance individuelle, et une célébration instrumentale. » – Malvika Padin, Earmilk, UK

 

Dock in Absolute, [RE]flekt

« Pas un moment de distraction, pas une seconde d’ennui, le trio sonne avec une telle cohérence que l’aspect itératif de certaines séquences ne lasse jamais, que du contraire : ce rituel répétitif soutient des séquences créatives, originales, subtiles et variées. » – JazzMania, Jean-Pierre Goffin, BE

 

Greg Lamy & Flavio Boltro, Letting Go

« Il se dégage de ce nouvel album très réussi une étonnante élégance et un grand raffinement, une évidente simplicité dépassant (côté cordes comme côté cuivres) toute vaine preuve de virtuosité, dessinant les contours d’un jazz limpide, aéré, remarquablement mélodique, et d’un bout à l’autre d’une grande beauté. » – Rolling Stone, Philippe Blanchet, FR

 

Claire Parsons & Laurent Peckels, The Aquatic Museum

« Entre jazz, pop et musique contemporaine, lignes fluides, arrangements orchestraux denses et harmonies luxuriantes, la voix claire et agile de [Claire Parsons] et ses textes introspectifs habités de mondes intérieurs florissants, naviguent dans un vaste champ de possibles et nous plongent dans une expérience sonore ambitieuse propice à rêver ou à philosopher. » – Catherine Carette, FIP

 

Naama Liany, Daydream

« Toujours sincère, le mezzo cuivré de Naama Liany exprime plusieurs facettes du rêve entre prière, délire, renoncement à travers un programme intitulé « Daydream », qui regroupe plusieurs compositeurs.trices des XXe et XXIe siècles. D’Albena Petrovic à la jeune héroïne de Bernsteins (Barbara), la cantatrice franco-israélienne propose une immersion dans la diversité des écritures modernes et contemporaines » – Classique News, FR

PROPULSION est un cycle d’accompagnement et de mise en réseau à destination de porteurs de projets jazz et musiques apparentées en région Grand Est, au Luxembourg et en Belgique francophone.

Les lauréats, sélectionnés sur appel à candidatures, bénéficient de formations à la carte sur les thématiques de la diffusion, la production et la communication. Des artistes mentor.es de chaque pays apportent un regard artistique et des conseils aux lauréats.

La première édition du dispositif a permis aux groupes de Daniel Migliosi (Luxembourg) et Hugo Diaz (Région Grand Est, France) de bénéficier de l’accompagnement offert par l’équipe de la Compagnie Tangram et des mentors artistiques du dispositif, Stéphane Scharlé et Maxime Bender.

Cette seconde édition du dispositif amène avec elle quelques nouveautés. D’une part, l’arrivée de partenaires belges dans le programme, et la mise en place d’un second programme intitulé PropulsionWOMEN, destiné exclusivement aux musiciennes qui souhaitent développer des compétences dans le leadership de projet musical. Outre le fait de prendre part au parcours commun de PROPULSION, l’objectif des trois lauréates de chaque région sera de finaliser un projet artistique d’ici la fin de l’accompagnement, qui sera présenté en live auprès d’un des partenaires du réseau PROPULSION. Les lauréates bénéficieront d’un accompagnement en mentorat par une compatriote musicienne au parcours établi. Les mentores du dispositif sont Marion Rampal pour la région Grand Est, Claire Parsons pour le Luxembourg et Margaux Vranken pour la Belgique francophone.

Propulsion #2 propose aussi la seconde édition de son programme PropulsionBANDS destiné aux projets déjà existants qui souhaitent bénéficier d’un accompagnement dans leur développement de carrière et artistique. Les mentors du dispositif BAND sont Stéphane Scharlé pour la France, Jeff Herr pour le Luxembourg et Manuel Hermia pour la Belgique francophone.

Les deux programmes revêtent les objectifs suivants :

Les lauréat.e.s luxembourgeois.e.s de PROPULSION #2

PropulsionWOMEN | Veda Bartringer, guitare
Veda Bartringer est une multi-instrumentaliste luxembourgeoise. Elle découvre le monde du jazz à 17 ans, et suit des cours au Conservatoire d’Esch-sur-Alzette, au Conservatoire de Luxembourg et à l’école de musique de Dudelange. Lors de ces formations, elle a appris auprès de musiciens tels que Pit Dahm, Pol Belardi, David Laborier, Jacques Pirotton et Erik Teuwens.

À partir de 2017, elle poursuit ses études musicales supérieures en guitare jazz au Conservatoire royal de Bruxelles et y obtient Master en guitare jazz en 2022. Pendant ces 5 années d’études, elle a appris aux côtés des guitaristes Fabien Degryse, Victor Da Costa, mais aussi de François Decamps. Veda fait partie de plusieurs projets belges et luxembourgeois et a partagé la scène avec différents artistes.

Elle travaille actuellement sur plusieurs projets personnels, dont des projets en duo avec le saxophoniste Fabrice Muratore, le guitariste malgache Joël Rabesolo, un projet de guitare solo, ainsi que le Veda Bartringer Quartet.

Claire Besson, guitariste, est la lauréate de PropulsionWOMEN pour la Région Grand Est, et Lucia Pires, flûtiste basée en Belgique francophone, a été sélectionnée pour faire partie du dispositif.

PropulsionBANDS | The Metz Foundation, Joël Metz

Joël est un saxophoniste qui a étudié au Conservatoire d’Amsterdam et à l’école Codarts de Rotterdam. Depuis la fin de ses études musicales, il consacre sa carrière musicale à son groupe « The Metz Foundation » et travaille également avec le groupe de Josh Island, ainsi que le Luxembourg Jazz Orchestra. Il enseigne également au Conservatoire du Nord au Luxembourg.

Avec une appétence pour la multiphonie, Joël Metz cherche à combiner dans son jeu matériaux traditionnels et sons expérimentaux.

PropulsionBANDS a sélectionné les groupes Nobaban pour la Région Grand Est et Bodies pour la Belgique francophone.

Georg Ruby & Sascha Ley | The Laughter of the Red Moon. Dedicated to Hildegard Knef
Date de sortie de l’album : 12 octobre 2023 | JazzHausMusik

Gerog Ruby et Sascha Ley laissent libre cours à un large éventail de paramètres musicaux, créant ainsi des réinterprétations originales des chansons et paroles de la grande actrice, chanteuse et autrice allemande Hildegarde Knef (1925-2002), sans imposer aucune barrière stylistique.

Vos réglages cookies empêchent le chargement de ce contenu. Pour avoir accès, veuillez
" frameborder="0" allowfullscreen data-requires-vendor-consent="Youtube">


Dock in Absolute | [RE]FLEKT

Date de sortie de l’album : 13 octobre 2023 | Cam Jazz

Le trio pour piano Dock in Absolute est sans doute l’une des figures de proue d’une résurgence extraordinaire de la création musicale au Luxembourg, un territoire qui joue dans la cour des grands en termes de musique. Dans leur précédent disque pour Cam Jazz, le groupe a su faire résonner sa propre voix, stimulée par les compositions de Philippe Koch, mais réalisées par les contributions énergétiques et soigneusement musicales du bassiste Arne Wiegand et du batteur Victor Kraus. Ancré dans la littérature extensive des trios de jazz pour piano, mais avec un regard profondément tourné vers le présent, Dock in Absolute offre une musique tout à fait contemporaine et fraîche, qui n’oublie pas la tradition. Enregistré avec le son lumineux et réactif caractéristique de CAM JAZZ, [RE]FLEKT est en passe de devenir l’un des disques de jazz les plus incontournables de l’année. (Notes d’accompagnement de Brian Morton)

Vos réglages cookies empêchent le chargement de ce contenu. Pour avoir accès, veuillez
" frameborder="0" allowfullscreen data-requires-vendor-consent="Youtube">

 

Shauli Einav | Living Organs  
Date de sortie de l’album : 18 novembre 2023 | Outside in Music Europe

Après six albums comme leader de groupes à instrumentation uniquement acoustique, Shauli Einav, saxophoniste israélien basé au Luxembourg, explore des paysages sonores plus électroniques et électriques. La musique est inspirée à la fois par le jazz et la musique qui sort des idiomes du jazz. Shauli Einav cherche en effet à raviver les sons qu’il écoutait dans les années 1990, notamment des artistes britanniques tels que Jamiroquai, The Prodigy, Simply Red, ou encore David Bowie, ainsi que de la folk médiévale et des harmonies modernes inspirées du jazz.

« D’une certaine manière, ceci est un hommage que je rends à mes années d’adolescence, pour attirer de nouveaux publics vers l’écoute du jazz, et ce en construisant un pont entre l’esthétique populaire parmi les jeunes générations et le jazz mainstream d’aujourd’hui. »

Pour ce nouveau projet, le groupe de Shauli Einav a été sélectionné pour une résidence d’une semaine à opderschmelz, permettant au groupe de resserrer les liens et d’étudier en profondeur les compositions du leader. Pour constituer Living Organs, Shauli s’est associé avec certains des musiciens les plus suivis en Europe : le guitariste néerlandais Eran Har Even, l’organiste Laurent Coulondre, et le batteur luxembourgeois Paul Wiltgen.



Michel Reis | For A Better Tomorrow
Date de sortie de l’album : 1er décembre 2023 | CamJazz

Si le jazz reste le « son de la surprise », le pianiste luxembourgeois Michel Reis reste clairement attaché à cette vieille définition de la musique. Tout en restant attrayantes et accessibles, les improvisations en solo de Reis prennent constamment des directions inattendues. Il joue de façon directe mais parvient, on ne sait comment, à produire un son délicieusement inhabituel, comme s’il l’avait inventé hier.

Sur son second enregistrement pour Cam Jazz, Reis dédie sa musique à de meilleurs lendemains (For A Better Tomorrow). Le titre ne fait pas état d’un objectif politique clair, mais il est une simple dédicace au fait que, par sa capacité constante à se réinventer, le jazz est intrinsèquement progressif et lié à l’envie humaine de se développer et de s’améliorer. Reis n’est pas un showman enflammé, mais plutôt un magicien. On peut entendre tous les sons qu’il produit, sans pour autant comprendre comment il y parvient. Sans doute la magie d’une musique qui ne cesse d’évoluer…(Notes d’accompagnement de Brian Morton)

Sous la supervision du producteur Ermanno Basso, For A Better Tomorrow a été enregistré et mixé en janvier 2023 par Stefano Amerio aux studios Artesuono à Cavalicco (UD) en Italie, et masterisé par Danilo Rossi.

Kultur | lx, Taller de Músics et l’Accion Cultural Española se sont associés pour créer un programme commun de résidence en direction d’artistes de jazz catalans et luxembourgeois.

Afin de favoriser les rencontres artistiques entre les deux scènes et pour permettre le développement de carrière des artistes de jazz à l’international, deux artistes luxembourgeois et deux artistes de Barcelone se réuniront du 18 au 21 novembre à Barcelone pour partager leurs visions musicales. Le résultat de ces quelques jours de réflexion et de création sera montré lors de deux concerts de restitution qui auront lieu au Jamboree (Barcelone) et à neimënster (Luxembourg), respectivement les 21 et 26 novembre 2023.

Cherchant à encourager la transmission entre artistes expérimentés et émergents, le programme fera intervenir deux artistes établis sur leurs scènes respectives, à savoir Irene Reig, saxophoniste et compositrice basée à Barcelone, et Marc Demuth, contrebassiste et compositeur luxembourgeois. Ces derniers coordonneront la résidence et partageront leurs expériences avec deux musiciens émergents sélectionnés par un jury.

Celui-ci, composé de Marc Demuth, Irene Reig, Stéphane Wasila (neimënster) et Josep Mestres (Jamboree), a décidé de sélectionner le vibraphoniste, compositeur et producteur luxembourgeois Arthur Clees, ainsi que le batteur et compositeur barcelonais Andreu Giró Espasa.

À propos des lauréats

Arthur Clees
Arthur Clees est un jeune vibraphoniste, compositeur et producteur luxembourgeois. Il grandit à Esch-sur-Alzette et fait ses premiers pas musicaux avec le violoncelle. Rapidement, il prend la décision de changer d’instrument et développe un intérêt pour les percussions. Après plusieurs années à étudier les percussions classiques, il trouve sa voie dans le jazz.  Par son contact à la batterie et, finalement au vibraphone, devenu son instrument de prédilection, Arthur commence à explorer les innombrables facettes de la musique contemporaine improvisée. En 2019, il est lauréat de la Bourse Michelle et remporte le premier prix aux Drummer Days de Luxembourg en 2020. Après ses études secondaires, il entame un Bachelor de composition de jazz à la Hochschule für Musik de Dresde, où il étudie actuellement.

Au gré des années, Arthur a été impliqué dans de nombreux groupes aussi bien en tant que leader qu’en tant que sideman. Avec le groupe Anima, il remporte le premier prix de la Hans & Eugenia Jütting Stiftung en 2022. Arthur est actif en tant qu’interprète, compositeur et producteur dans les domaines des musiques modernes et contemporaines improvisées. Ses projets les plus récents incluent un set d’improvisation avec Jan Jelinek (Faitiche & Terres Rouges), la sortie de premiers albums avec Anima (Xjazz !) et Jambal (autoproduction), ainsi qu’un nouveau projet en duo avec la vocaliste Kateryna Kravchenko. Parallèlement à ses études de composition et de vibraphone, Arthur cultive en effet sa passion pour la musique électronique et la production. Il produit pour d’autres artistes tels que Culture the Kid et s’apprête à sortir son album solo stay, temporary home sur le label berlinois Macro en tant que compositeur et producteur à la fin de 2023.

Andreu Giró Espasa
Andreu Giró Espasa est un musicien passionné qui a voué une importante partie de sa vie à l’étude et à l’interprétation de la musique. Il suit sa formation à l’école de musique de Can Ponsic de 2006 à 2026. Il y développe un intérêt pour le piano, auquel il dédie sept ans de sa vie. Parallèlement, il poursuit ses études de batterie sous la supervision d’Inaki de la Linde.

Andreu continue sa formation à l’école de Taller de Musics à Barcelone. Entre 2016 et 2019, il étudie la batterie, le piano, et le combo avec plusieurs professeurs qui lui permettent de creuser sa technique et son expressivité dans le jazz. Son dévouement indéfectible pour la musique lui permet de commencer ses études supérieures à Taller de Musics en 2019. Il y peaufine son interprétation de la batterie jazz sous le mentorat de professeurs tels que Ramón Ángel Rey, Toni Pagès, et Jordi Gardeñas. En juin 2023, Andreu Giro termine ses études supérieures et présente son concert de fin d’études au club Jamboree.

À propos des mentors

Marc Demuth
Tout au long de sa carrière, le bassiste luxembourgeois Marc Demuth a émergé comme l’une des voix fortes de la scène jazz européenne. En 2004, il est sélectionné pour faire partie du European Jazz Orchestra, en tournée à travers l’Europe et le Brésil sous la direction du chef et compositeur Pedro Moreira. Son compagnonnage musical de longue date avec la chanteuse Sofia Reibeiro résulte en un grand nombre d’apparitions dans plusieurs lieux et festivals en Europe, ainsi que la sortie de leur duo « Dança da Solidao » en 2006. Depuis 1998, Marc Demuth fait partie du trio Reis Demuth Wiltgen, qui a sorti son dernier disque Sly sur le label italien Cam Jazz. Le saxophoniste Joshua Redman collabore régulièrement avec le groupe après les avoir rencontrés lors d’un festival en France, notamment sur un projet où la musique du trio est arrangée pour l’orchestre Philharmonique du Luxembourg par le chef et compositeur Vince Mendoza, lauréat de plusieurs Grammy.

En tant qu’enseignant de jazz passionné, Marc s’engage à transmettre ses expériences avec la future génération de musiciens jazz du Luxembourg au sein de l’Ecole de musique d’Echternach. Il a commencé ses études de jazz au Conservatoire de Luxembourg, et les a poursuivies au Conservatoire Royal de Bruxelles avec Jean-Louis Rassinfosse et Michel Hatzigeorgiou. Il obtient ensuite un master en contrebasse-jazz avec Hein van de Geyn au Conservatoire Royal de La Haye. En 1996, à l’âge de 18 ans, il a obtenu une bourse pour étudier la basse électrique au Berklee College of Music, tout en participant à leurs workshops annuels à Perugia en Italie.

Irene Reig
Irene Reig est une saxophoniste et compositrice basée à Barcelone. Elle s’intéresse au jazz dès son plus jeune âge et y consacre toute sa vie depuis. Le fait d’avoir vécu dans plusieurs villes telles qu’Amsterdam ou Philadelphie lui permet de développer sa carrière et d’enregistrer ses deux premiers albums : Views et The Bop Collective. Actuellement, Irene travaille avec son propre trio, ainsi que de nombreux ensembles musicaux. Elle est également membre du label et collectif The Changes.