Actualités

22.07.2022 #danse #festival #newsKulturlx #spectacle vivant #théâtre

La création luxembourgeoise se présente en Avignon

Cette année encore, la création luxembourgeoise rayonne en Avignon avec 4 pièces présentées.

Une délégation officielle, composée de Sam Tanson, ministre de la Culture, des représentants du ministère de la culture et de l’ambassade du Luxembourg en France ainsi que de Claude Mangen, président de la THEATER FEDERATIOUN ont assisté le mardi 5 juillet à la générale de Terres Arides de Ian De Toffoli avec Luc Schiltz et Pitt Simon qui s’est tenue à la Caserne des Pompiers. Haut lieu de la création du Grand Est, la Caserne accueille chaque année une création luxembourgeoise dans le cadre de la coopération culturelle entre la Région Grand Est et le ministère de la Culture du Luxembourg.
À l’issue de cette représentation, équipes artistiques luxembourgeoises présentes à Avignon et partenaires institutionnels se sont retrouvés autour d’un moment convivial et ont lancé la saison avignonnaise.

Pour Ian De Toffoli, dont la pièce fait partie de la sélection officielle du Luxembourg en Avignon, « ce festival est une expérience un peu contradictoire mais en somme absolument géniale. D’un côté, notre pièce, plutôt radicale, dans sa forme et ses propos, peine parfois à attirer un public autre que spécialisé ou intéressé très particulièrement par des questions de guerre, ou de radicalisation. Cela peut parfois être décourageant. Le théâtre politique dans un gigantesque festival comme Avignon, ce n’est pas évident. Au niveau physique et mental aussi, le festival est une épreuve, surtout pour les comédiens, qui se retrouvent par 38 degrés, en moyenne, à rejouer encore et encore ce même texte pour le moins difficile. Les conditions sont donc dures. Mais finalement, c’est une expérience assez grandiose. Une belle mise en perspective de notre situation de théâtre parfois un brin privilégiée au Luxembourg ». 

Il ajoute : « du côté artistique (et humain, si l’on veut), les échanges qui s’y font sont riches, les rencontres multiples. Les différentes tables rondes et lectures auxquelles j’ai participé m’ont permis de faire connaissance avec des artistes très intéressant.e.s.  »
Le festival est en effet, aussi un lieu de rencontres, et pour saluer la présence de deux auteurs contemporains luxembourgeois mis en scène cette année, Kultur | lx – Arts Council Luxembourg a organisé une table ronde le 13 juillet à la Manufacture invitant à échanger avec d’autres auteurs francophones autour de la thématique « Ecrire le théâtre contemporain ». Autour de Jean Portante (auteur de Frontalier mis en scène par Frank Hoffmann et présenté au Théâtre du Balcon jusqu’au 30 juillet) et Ian De Toffoli, Kultur | lx a réunit Dominique Dolmieu, Sedef Ecer et Hassane Kouyaté ; des auteurs avec de multiples casquettes et ceux qui les entourent : lieux de résidences, metteurs en scène et maisons d’éditions.

D’autres rencontres et lectures ont été organisé autour des auteurs luxembourgeois parmi lesquelles une lecture du texte de Serge Basso de March « Il fait beau, les oiseaux chantent, le soleil brille et il est tombé du troisième étage » par Christophe Alévêque, Salvatore Caltabiano et Sebatien Lanz ou encore le débat Migrations et frontière autour de Frontalier organisé par la Licra.

Pour Léa Tirabasso, dont la pièce Starving Dingoes a été présentée en Sélection officielle du Luxembourg en Avignon , ce fut « un bonheur et un honneur de partager notre travail dans un lieu aussi prestigieux que les Hivernales à Avignon« . Elle ajoute « le festival a été pour nous l’opportunité de voir la pièce murir 10 jours, d’étendre notre réseau professionnel et d’échanger tous les soirs avec un public touché et curieux. »

MIDAS, le spectacle jeune public de Laura Arend présenté au Théâtre Golovine a été quant à lui joué devant un parterre d’enfants enthousiastes et est encore à découvrir jusqu’au 29 juillet.

Retrouvez la présentation des pièces du Luxembourg en Avignon en images :